Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Les parisiens vus par Balzac et Daumier 


21 novembre 2023 – 31 mars 2024 

Maison de Balzac

Expositions


Sans avoir été familiers, Balzac et Daumier se connaissaient pour s’être plusieurs fois croisés dans les salles des journaux comme chez les éditeurs. Ils se rejoignent surtout par le regard très aigu qu’ils ont tous deux porté sur leurs contemporains : l’écrivain a brossé un vaste panorama de la société, analysant les mœurs de la province comme celles de Paris, tandis que le dessinateur s’est davantage spécialisé dans l’observation du petit peuple de Paris. Cette proximité a été maintes fois soulignée, notamment par Charles Baudelaire, au point de suggérer une profonde parenté de pensée entre ces deux hommes. Les concierges, les saute-ruisseaux, les grisettes, les cuisinières, les employés et les petits commerçants trouvent ainsi une large place tant dans La Comédie humaine que dans l’œuvre peinte et gravée de Daumier. Ici comme là, l’observation relève les travers, les petitesses et les ridicules, sans grande indulgence, mais avec un intérêt profond pour l’humanité. 

 

L’exposition mettra en exergue l’intérêt des deux hommes pour la classification sociale et le caractère pérenne de leur analyse des qualités et les travers des Parisiens, en associant des gravures à des citations de Balzac. Mais un choix de peintures viendra rappeler que Daumier n’a pas été seulement un caricaturiste, et que son art comporte une dimension plus forte, avec un profond intérêt pour la psychologie humaine. Dans cette partie, des citations souligneront que Balzac, s’il est sensible à l’importance des premières impressions, sait aussi explorer le cœur de l’homme. 

 

On conclura avec quelques œuvres « à la manière de » réalisées par des caricaturistes contemporains, afin de souligner que, si les Parisiens ont changé, les lunettes chaussées par Daumier et Balzac restent toujours aussi efficaces pour observer et comprendre l’humanité.  

 




Partager